Agrandissement de maison
Agrandir sa maison : le coût des travaux
3 votes (3.3/5)

L'agrandissement d'une maison peut être une extension horizontale, en surélévation ou la combinaison des deux.

Sa faisabilité dépend de plusieurs paramètres notamment la surface disponible, les règles d'urbanisme, les besoins du propriétaire et surtout le budget à allouer.

La question se pose alors : agrandir sa maison, combien cela va me coûter ?

Construction d'une annexe : le coût total des travaux

Le montant à allouer pour une extension de maison dépend fortement du contexte immobilier et de la localisation du projet.

Fixer donc un prix officieux en disant qu'il faudra 1 300 à 2 000 euros par mètre carré ou encore 138 000 € pour une extension de 100 m² environ pour le gros oeuvre avec 10% pour l'architecte, en plus de l'ingénieur destiné à coordonner l'exécution des travaux, s'avère trop approximatif.

Encore faudra-t-il préciser qu'on est en 2016 et en France. La meilleure solution pour connaître précisément le coût de construction d'une annexe est la demande de devis à la base d'une description précise des besoins.

Il faut solliciter plusieurs entreprises et procéder à la comparaison des prix, en ligne, il en est de même pour le financement de vos travaux, puisqu'il est préférable de procéder à une comparaison des prêts travaux.

Projet d'extension de maison : la rémunération des experts

Le premier partenaire à avoir est le coordinateur de rénovation. Il sera d'une aide précieuse dans la concrétisation de votre projet. Il est bien placé pour vous proposer un architecte si vous ne savez qui solliciter.

Outre l'ajout d'une véranda, le recours à l'expertise d'un architecte est requis car l'extension d'une maison est classée parmi les travaux importants. Dans ce cas, vous lui expliquerez vos besoins et lui demanderez d'établir les plans.

Il les fera dans le respect du cahier des charges tout en tenant compte des conditions environnementales.

Il interviendra plus tard dans le contrôle des travaux afin de vérifier si tout se passe conformément à ce qu'il a établi dans l'avant-projet.

L'architecte se chargera alors de la demande du permis d'urbanisme, dossier indispensable pour agrandir une maison.

Pour cela, il présentera les plans aux autorités communales. À noter que les conditions d'obtention du permis ne sont pas les mêmes en Wallonie, en Flandre et en région bruxelloise.

C'est seulement après approbation des plans que l'ingénieur intervient.

Dans le cas d'une extension horizontale, il y aura une étude du sol. Elle consiste à vérifier l'adéquation du type de fondation préconisé avec la résistance du sol.

Dans le cas d'une surélévation, il vérifiera la descente des charges par le calcul des structures en fonction du rôle futur des pièces additives.

Les différents corps des métiers et le choix des matériaux

La sollicitation des entreprises de construction revient au coordinateur de rénovation. Il demandera aux spécialistes de la toiture, aux plafonneurs, maçons, menuisiers, électriciens et chauffagistes de lui proposer leurs tarifs mais vous pouvez également faire des demandes de devis distinctes et sélectionner vous même vos professionnels.

Ce montant rejoindra le devis établi pour les experts.

À l'exécution, ces professionnels se succéderont pour accomplir leur tâche conformément au planning élaboré par le coordinateur de rénovation en collaboration avec l'architecte.

Le choix des matériaux pour les gros œuvres, l'isolation et la finition est rattaché au choix architectural, selon que le client veuille une extension à ossature bois ou traditionnelle.

Vous voulez savoir précisément combien vont vous coûter vos travaux d'extension ? Cliquez sur le bouton ci-dessous pour comparer gratuitement les tarifs des professionnels de votre région !