Pose de placo ba13
La pose de placo : le guide des prix
3 votes (3.7/5)

Le placoplatre est un matériau multifonctionnel. En construction ou en rénovation, il permet de réaliser des plafonds, des cloisons et des éléments décoratifs parfaitement esthétiques.

Quelques années plus tôt, les artisans se servaient d'une pâte égalisée à la taloche sur une surface en briques ou encore en bois. Mais aujourd'hui, les choses se simplifient grâce à l'apparition de la plaque de placo, prête à poser. Toutefois, il existe de nombreux types de placo, ce qui implique une grande diversité au niveau des prix et des utilisations possibles.

Des prix qui varient selon les spécificités du placo

Le placo de type BA13 (Bords Amincis 13 mm) est le plus courant sur le marché. Cependant, les prix du placo en ba13 sont multiples dans la mesure où cette plaque de placo présente des caractéristiques variables. Le prix du ba13 avoisine les 2€/m² en entrée de gamme. Il peut atteindre les 30€ par mètre carré si vous optez pour du placo destiné à un usage très spécial.

Tableau récapitulatif des prix des différents types de placo

Type de placoPrix au m2 (hors pose)Utilisation
Type « A »De 3€ à 8€Murs et plafonds de pièces sèches
Type « H »De 6€ à 10€Placoplatre hydrofuge pour la cuisine et la salle de bains
Type « F »De 6€ à 22€Placoflam, pour les locaux où le risque d'incendie est élevé
Type « I »De 6€ à 20€Meilleure isolation thermique et acoustique
Placo doubléDe 7€ à 50€Placo doublé d'un isolant utilisé pour le doublage des murs

On parle de type « A » pour évoquer les modèles classiques. Il s'agit d'une plaque qui sert généralement au doublage placo des parois et/ou des plafonds des pièces sèches. L'application se fait idéalement sur un isolant acoustique et thermique afin d'optimiser le confort des occupants. Le prix au mètre carré va de 3€ à 8€.

Le placoplatre hydrofuge, également connu comme appartenant au type H, se distingue visuellement par son coloris bleu ou vert. Il a subi un traitement qui le rend résistant à l'eau mais il n'est pas étanche indéfiniment. L'idéal est donc de la feuille de placo H dans des pièces humides comme la cuisine, la buanderie et la salle de bains, pas en extérieur. Le placo hydrofuge coûte de 6€ à 10€ environ par mètre carré.

Dans les locaux où le risque d'incendie est assez élevé, il convient d'utiliser du placo de type F, parfois appelé Placoflam. Une classification M0 indiquerait que la plaque est incombustible. La classe M1 fait référence à un produit ininflammable. Cette variante se reconnaît à sa couleur rose. Le prix plafond placo F se situe entre 6€ et 22€ du mètre carré.

Les plaques soumises à d'importantes contraintes appartiennent au type I. Plus épaisses, elles assurent également une meilleure isolation thermique et acoustique. Une application au sol n'est pas recommandée même si est conçu pour résister à des chocs d'un certain niveau. Il n'y a aucune spécification en termes de couleurs. Le prix va de 6€/m² à 20€/m².

Le placo isolant est doté d'une couche de polystyrène intégrée. Parfois, les fabricants se servent de carton alvéolaire afin d'assurer l'efficacité d'un point de vue phonique et thermique. On parle également de placo doublé qui sert essentiellement au doublage des murs. Dans certains cas, les fabricants doublent le placo d'un isolant minéral, à l'instar de la laine de verre. Selon le type d'isolant, les prix varient de 7€ à 50€ par mètre carré.

Focus sur la pose du placo

La pose de placo est relativement simple, à condition de disposer des outils adaptés et de maîtriser les techniques de base. Dans le cas d'une nouvelle construction, il suffit de visser les feuilles de placo sur une structure métallique. Dans les bâtiments modernes, les surfaces de pose comme les murs et le plafond sont généralement parfaitement lissés. Présenté comme cela, on peut croire que poser du placo est réalisable par tout le monde.

Néanmoins, il ne faut pas négliger les joints qui définiront l'esthétisme, l'efficacité et la durabilité du Placoplatre. Il existe des types d'enduit spécifiques qui s'utilisent pour sceller des bandes de joints entre différentes feuilles de plâtre. Sans cet accessoire, la démarcation entre les différentes plaques risque d'être très nette, même sous plusieurs couches de peinture.

Dans le cas d'une rénovation, l'opération est beaucoup plus délicate. Les normes de construction ne sont pas les mêmes et l'intégration d'un matériau comme le placo nécessite différentes étapes d'adaptation. L'intervention d'un professionnel est vivement conseillée dans la mesure où le placo demande un minimum d'épaisseur. C'est sans compter sur la couche d'isolant qu'il faut préalablement poser afin d'assurer le confort optimal de l'habitation. L'idée est donc d'intégrer les plaques d'une façon homogène, sans restreindre l'espace à vivre et sans négliger les contraintes techniques.

Quels tarifs pour la pose de placo ?

Les plaquistes sont libres de déterminer eux-mêmes leurs honoraires. Notez que le prix du placo est différent du prix de pose du placo qui est compris dans une fourchette allant de 15€/m² à 25€/m².

Ces tarifs sont donnés à titre indicatifs sachant que les variations reposent sur des paramètres techniques et logistiques. Par exemple, l'accès à l'adresse de pose, le choix du type de placo, la difficulté de l'intervention et autres facteurs peuvent faire varier le montant du devis.

Contactez exclusivement un plaquiste expérimenté qui pourra poser une cloison, le doublage d'un mur et un plafond très rapidement. De plus, il saura vous conseiller sur les manières de concrétiser votre projet en respectant votre budget et les contraintes architecturales de votre maison. Ce professionnel disposera obligatoirement d'outils exclusivement destinés à la pose de Placoplatre. Du levage des plaques à la réalisation des joints, en passant par le vissage, tout cela nécessite du matériel de pointe. La qualité de l'outillage et la durée de l'intervention pourront de ce fait influer sur les tarifs indiqués par le plaquiste.

Comment trouver un plaquiste fiable et compétent ?

La pose des plaques de placo est aujourd'hui maîtrisée par un nombre élevé d'artisans indépendants et d'entreprises. Avant de confier votre projet à l'un d'eux, informez-vous sur ses expériences passées. N'hésitez pas à poser des questions sur les normes qui régissent le placo. Demandez quelles différences existent entre deux ou plusieurs types.

Un bon plaquiste vous répondra sans hésitation, en utilisant un vocabulaire très simple. Loin de lui l'idée de vous imposer quoi que ce soit. Néanmoins, les professionnels fiables donnent des indications précises sur les avantages et inconvénients des plaques de placo pouvant servir à chaque projet.

Il est recommandé de solliciter plusieurs devis qui seront comparés entre eux. Un accès aux catalogues des précédentes réalisations donnera par ailleurs un aperçu de la qualité du travail réalisé.