Ravalement de façade par l'extérieur
0 votes (0/5)

Sous l'impulsion des aides à la rénovation énergétique, les ménages se tournent de plus en plus vers les dispositifs d'isolation des murs extérieurs. Comparée à 2017, 2018 s'est révélée être une année faste pour cette méthode, avec une croissance de 5% du marché. La tendance est ainsi amenée à se confirmer dans les prochaines années. Gagner des mètres carrés en plus à l'intérieur de la bâtisse, une meilleure économie d'énergie, une esthétique plus recherchée… l'isolation thermique par l'extérieur vous offre de nombreux avantages.

Pourquoi choisir une isolation extérieure plutôt que par l'intérieur ?

Comme son nom l'indique, l'isolation thermique par l'extérieur (ITE) consiste à « revêtir » les murs externes d'un matériau isolant. Toutefois, ce genre de travaux ne peut se faire qu'après l'aval de la commune et doit se conformer aux règles d'urbanisme. De plus, la pose de l'isolant s'avère compliquée en cas de contraintes architecturales : balcons, parois vitrées, bow-windows, loggias… Ces ponts thermiques doivent être en effet traité minutieusement pour réduire au maximum les déperditions énergétiques.

Par rapport à une isolation thermique par l'intérieur, l'ITE présente de nombreux avantages, à commencer par une augmentation de la performance thermique de l'ensemble de la bâtisse. À cela s'ajoutent une réduction des consommations en matière de chauffage et un aspect plus moderne de la façade. Si isoler efficacement votre logement vous intéresse, vous pouvez en savoir plus sur l'isolation par l'extérieur Uniso en vous rendant sur le site web de ce spécialiste de l'isolation thermique par l'extérieur.

Pour l'isolation extérieure, le système tout-en-un proposé est breveté et fabriqué en France. L'isolant polyuréthane utilisé assure une garantie optimale en termes d'isolation, de protection, de rénovation voire d'embellissement des façades. L'ensemble se pose assez simplement et rapidement. Quant à la garantie constructeur, elle court sur 10 ans et vous bénéficierez en plus des aides à la rénovation énergétique.

L'isolation thermique par l'extérieur : les méthodes éprouvées

Depuis 2017, l'isolation thermique par l'extérieur se révèle obligatoire dans le cadre de travaux de ravalement de façades. Cette obligation s'applique aussi bien aux immeubles qu'aux maisons individuelles. Pour l'heure, 4 techniques éprouvées sont mises en avant en termes d'ITE.

L'EMI ou Enduit mince sur isolant

Cette technique requiert un enduit à base de résine en vue de former une pellicule de 3 à 5 mm d'épaisseur posée en 2 couches. Les isolants utilisés sont le polystyrène expansé ignifugé ou la laine de roche. Néanmoins, cette technique n'est pas recommandée pour les murs en bois.

L'EHI ou Enduit hydraulique sur isolant

L'enduit utilisé cette fois se compose de sable, de chauxet/ou de ciment. La pellicule ainsi formée présente une épaisseur de 15 à 20 mm et elle sera également posée en 2 couches. En sus, le polystyrène expansé ignifugé ou la laine de roche est requis en guise de matières isolantes.

Les bardages

La méthode des bardages implique la pose des revêtements directement sur une ossature fixée au mur. Par ailleurs, le polystyrène expansé, les laines minérales non hydrophiles et le liège sont requis pour optimiser l'isolation thermique. Il faut noter que cette technique ne modifie en rien l'aspect de la construction.

La vêture

Pour cette technique, le produit fini, à savoir la vêture, composé d'isolant et de revêtement est posé directement sur le mur. Le vêtage se révèle de mise lorsque la vêture recouvre une première couche de matières isolantes.