0 votes (0/5)

En termes d'isolation thermique, on évoque généralement les combles, la toiture ou les murs. Le vide sanitaire, cet espace, situé entre le sol naturel et le plancher, est souvent négligé. Pourtant, isoler cette partie de la construction est fondamental pour le confort et les performances énergétiques de votre habitat. Découvrez pourquoi isoler le vide sanitaire et comment procéder dans cet article.

Quels sont les avantages à isoler son vide sanitaire ?

L'air contenu dans le vide sanitaire constitue un premier isolant naturel pour votre maison. Cependant, ce n'est pas suffisant pour assurer son confort thermique, car le plancher reste exposé au froid et à l'humidité souterraine. Le soubassement d'une maison est un poste de déperdition thermique secondaire. Environ 15 % des déperditions totales de chaleur se font à ce niveau. En effet, l'absence d'isolants en fait un pont thermique linéaire où se perd la chaleur.

De plus, l'eau provenant de la terre, qui se condense sur le plancher au-dessus du vide sanitaire, occasionne le froid. En isolant cette barrière naturelle entre la terre et le plancher de votre demeure, vous gagnez à la fois en chaleur et en économie sur vos dépenses d'énergie. Ainsi, votre facture de chauffage peut s'en trouver réduite de 20 %.

Outre le froid et l'inconfort, un vide sanitaire non isolé est également un facteur d'humidité. La remontée d'eau provoque de nombreux dégâts au sein de la structure. Parmi ces dégâts, nous noterons les moisissures et les mauvaises odeurs. Un excès d'humidité nuit particulièrement aux structures en bois, sans parler de la santé des habitants de la maison. Notons qu'un habitat sain devrait avoir un taux d'hygrométrie situé entre 45 % et 55 %. Afin d'avoir une maison sèche et saine, l'isolation du vide sanitaire effectuée par des artisans qualifiés devient alors indispensable. Cette technique permet en même temps de protéger les gaines ou conduits d'eau et de gaz contre le gel.

Comment isoler son vide sanitaire ?

Si l'espace d'air sous votre plancher a une hauteur supérieure à 80 cm, celui-ci sera facile à isoler. Étant accessible, il peut faire l'objet d'une isolation du plancher. Cela consiste à mettre en place soit une mousse isolante, soit des panneaux isolants, soit un matelas isolant sur le plafond du vide sanitaire. Un voile de pare-vapeur est ajouté pour éviter la condensation d'eau et prévenir contre l'humidité.

En revanche, si le vide sanitaire est inaccessible, le procédé est différent : une isolation du sol. Puisque les professionnels ne peuvent pas y travailler pour isoler le plafond, la méthode consiste à remplir partiellement le vide d'isolants depuis le sol. Les isolants utilisés sont légers, comme les granulés en polystyrène expansé ou PSE. En cas d'inondation souterraine, ces granulés flottent sur l'eau tout en gardant leur propriété isolante.

Pour procéder à l'isolation, vous pouvez opter pour différentes sortes de matériaux. Il est conseillé de choisir des matières imputrescibles, qui résistent à l'air et à l'humidité. Certains isolants sont biosourcés et résistants, mais aussi onéreux : la ouate de cellulose, la laine de chanvre, le liège...

Les matériaux suivants, quant à eux, ne sont pas très écologiques, mais moins coûteux :

  • La mousse de polyuréthane ou PUR: projetée, elle adhère à toutes sortes de surface, même accidentée. Elle garantit une isolation optimale, sans aucun pont thermique ;
  • Les panneaux rigides ou en matière synthétique (PSE ou PUR) : adaptés à une surface plate ;
  • Les granulés en Polystyrène Expansé.

Ces matériaux sont très résistants, impérissables et présentent une résistance thermique R d'au moins 3 m². K/W.

Quel montant pour une isolation de vide sanitaire ?

Le prix de ces travaux d'isolation dépend de plusieurs facteurs :

  • Le type de matériau utilisé,
  • Le coût de la main-d'œuvre,
  • La technique de pose des isolants,
  • Les dimensions et l'accessibilité du vide sanitaire,
  • Le degré d'humidité présente.

En général, le montant d'une isolation de ce genre se situe entre 30 € et 65 €. Afin de bénéficier d'aides pour financer les travaux, vous devez engager un professionnel Reconnu Garant de l'Environnement ou RGE. Ainsi, vous aurez droit à l'un ou l'autre de ces financements selon votre situation financière et la nature des travaux :

  • Crédit d'Impôt Transition Énergétique ou CITE. Cette aide vous permet de prélever de votre impôt sur le revenu jusqu'à 30 % des coûts relatifs aux travaux de rénovation énergétique. Pour cela, vous n'avez qu'à inscrire le montant des travaux dans la déclaration d'impôt.
  • Prime Énergie : sa valeur dépend du revenu que vous percevez, et de la zone géographique où vous êtes situé. Pour y bénéficier, votre demeure doit dater de plus de deux ans, et la demande doit être effectuée avant la signature du devis.
  • Subventions de l'ANAH. Cette aide plafonnée à 20 000 € est versée après l'achèvement des travaux. Si les rénovations améliorent la performance énergétique de l'habitat d'au moins 25 %, la prime Habiter Mieux peut venir compléter la subvention.
  • Éco Prêt à Taux Zéro ou PTZ. C'est une avance sur les travaux qui peut atteindre 30 000 €. Elle est remboursable sur 15 ans. Pour être éligible, votre demeure doit avoir été construite avant 1990. Elle doit avoir subi au moins deux travaux différents de rénovation depuis.
  • TVA réduite : il s'agit d'une réduction du taux de TVA à 5,5 % au lieu de 10 %. Pour l'obtenir, il faut que les rénovations permettent à l'habitat d'atteindre une résistance thermique R supérieure ou égale à 3 m². K/W. La réduction s'applique au coût de la pose et aux fournitures.

Qui sont les Artisans du Réseau Thonin ?

Artisans Réseau Thonin ou A. R.T. est un réseau d'artisans locaux certifiés RGE du Grand-Est. Il œuvre pour la rénovation énergétique et la transition écologique. Créé en 2017 par trois entreprises, ce réseau regroupe aujourd'hui plusieurs artisans RGE. En effet, il compte une dizaine d'entreprises locales du bâtiment, des centaines de salariés et des centaines de chantiers réalisés chaque mois. Sur les douze derniers mois, plus de 2000 chantiers d'isolation ont été effectués. Le réseau couvre 12 départements du Grand-Est et limitrophes.

A.R.T. met son expertise au service de l'efficacité énergétique, et propose tous travaux de rénovation énergétique. L'objectif fixé par les artisans est de vous proposer leur savoir-faire tout en vous faisant bénéficier d'aides financières et de primes pour vos travaux.